« Questing crop top halter » – A troquer!

A mes souhaits.

Voilà le second patron que j’avais acheté chez Mermaidcat Designs.

Toujours un chouette modèle esprit hippy-bohème (la bohèèèèèèmeuuuuuuu, ça voulait dire… hem… pardon).

Seulement, là, j’ai rallongé le patron, et ai ajouté des plumes de paon…



Crochet 5 mm, fil azurite. Lors du dernier patron j’avais fait la taille L qui m’allait très bien, et là j’ai recommencé et ce top est malheureusement trop grand pour moi, surtout au niveau de la poitrine. Il conviendrait mieux à un 40/42.

J’ai suivi les explications de ce patron pour les plumes de paon…

Je le troque donc avec plaisir, n’hésitez pas à me contacter à miliezebomb@gmail.com; et faites tourner l’info siouplé!

Ce soir, je serai la plus belle pour aller me marier…

Naaaaan, pas moi, c’est d’jà fait!

Mais Fanny, oui! Alors une touche de blanc « classique » pour tempérer sa tenue colorée pour le jour J, the D-Day, it’s the final countdownnnnnnn (pardon).

Le modèle « Lééééééoooonnnn » (nom tout à fait inventé par votre serviteur) dont vous trouvez le patron sur ce site: http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/pages/Chales_amp_capelines-4587202.html
Crochet 4.5 mm, 6 pelotes d’Azurite blanc…
Quelques heures… et hop, la magie opère encoooooooooore

là, en phase de blocage, avec mes enfants qui s’exclament « c’est trop beau mamaaaaan » à chaque fois qu’ils passent devant ^^
Sont bien élevés ces petits…

121 x 125 cm environ, de quoi se faire de belles plumes !

Voilà Fanny, j’espère te combler pour ce beau jour de ta vie! 

« Soft Geo off the shoulder crop top »

Quand j’ai découvert les tutos de cette créatrice sur Ravelry, Mermaidcat Designs, je suis tombée (aïe) de suite sous le charme de ses créations bohèmes, hippy, féminines…

Du coup, après des mois de bavage, j’ai un soir craqué et me suis commandé 2 patrons parmi sa galerie, le choix fut dur!!

Voilà ma première réalisation: Soft Geo off the shoulder crop top.

Sauf que moi, je suis pas aussi fine et le top crop à mon grand’âge et après 3 grossesses, c’est peut-être pas le plus flatteur: cachons tout ce qui doit l’être!

Donc, j’ai revisité le patron à ma sauce! Je suis partie sur la taille L du modèle (top pour le moral…), crochets 5/5.5/4/4.5… hop hop hop!

 


J’avais plein d’idées pour le customiser et ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé sur un projet, du coup, je me suis régalée à le faire! Et j’adore le porter!

Pis il est assorti avec ma boucle pendouillante de chez Fleurs de Zine! J’adoooooooore 

« Adopte un veuf »

Adopte un veuf : Affiche

Et donc, à peine sortie du Livre de la jungle à 20h, il a fallu rentrer à pieds, manger et repartir aussi sec pour la séance de 20h30 voir « Adopte un veuf »!

J’en rêvais de me faire une soirée ciné, grâce à mon cinéma de village j’ai pu le faire (et grâce à mon n’amoureux qui gère la progéniture ^^)

Synopsis Allociné
Lorsqu’on est veuf depuis peu, il est difficile de s’habituer à sa nouvelle vie… C’est le cas d’Hubert Jacquin, qui passe le plus clair de son temps dans son immense appartement à déprimer devant sa télé. Un beau jour, suite à un quiproquo, sa vie va être bouleversée. 
Manuela, une jeune et pétillante baroudeuse à la recherche d’un logement s’invite chez lui ! D’abord réticent, Hubert va vite s’habituer à la présence de cette tempête d’énergie, qui parvient même à le convaincre de loger deux autres personnes. Entre les errements de Paul-Gérard que sa femme a quitté et les gardes à l’hôpital de Marion la jeune infirmière un peu coincée, la vie en colocation va réserver à Hubert de nombreuses surprises…

Le thème de la coloc’ (cf « ensemble c’est tout« , en livre ou film) une nouvelle fois visité. André Dussolier est très convaincant dans son rôle de veuf déprimé (dès la première scène on rit ^^).
J’ai été très agréablement surprise par Bérengère Krief que je ne connaissais que dans « Bref. » et dont j’avais vu quelques sketchs de son spectacle mais auxquels je n’avais pas adhéré plus que ça. Là je l’ai trouvée d’une fraîcheur et d’une pétillantanité (cherche pas, ça existe pas dans le dico) qui faisait du bien, le rôle de la tempête de jeunesse qui va  tournebouler la vie d’Hubert lui sied à merveille! (Pis elle avait une garde-robe et des coiffures, et des headbands et noeud-noeuds dans les cheveux de folaï)
J’y allais aussi pour voir Arnaud Ducret qui m’a fait mourir de rire dans son spectacle « Arnaud Ducret vous fait plaisir » et qui donne toute sa fantaisie, et malgré tout sa tendresse, au personnage de « PG », en pleine tourmente de la fin de son couple.
Le personnage de l’infirmière qui débute m’a semblé un poil en retrait mais c’est celui qui équilibre l’énergie de Manuela, la gaucherie de PG, et la rudesse feinte du veuf qui revient à la vie grâce à la réunion de ces 4 solitudes qui vont avancer ensemble.

C’est bien sûr plein de bons sentiments, on rigole beaucoup (merci la scène du sèche-cheveux!)  mais moi c’est ce qui me plaît et qui correspond à mon tempérament, donc j’ai passé un très bon moment!

Et vous, vous l’avez vu? Vous avez aimé?

« Le livre de la jungle »

Le Livre de la jungle : Affiche

Hier soir, mon p’tit cinéma de village passait deux films qui me bottaient!

Alors à la première séance, j’ai emmené #1 et #3 (#2 ayant préféré aller à son cours de tennis) voir « Le livre de la jungle ».

Synopsis Allociné:
A partir de 6 ans
Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un pyton à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu.

Là on connait déjà toute l’histoire, on a plus qu’à se laisser happer par les images très impressionnantes des animaux de la jungle qui en imposent un p’tit peu (le tigre fait un peu flipper sa mémé quand même!), il y a 2/3 scènes qui font sursauter, frisonner… du grand cinéma pour les mirettes!
Le petit d’homme est très bien joué, et a du passer le tournage à courir, un vrai marathonien!

Bref, nous nous sommes régalés, bien qu’il faille bien un câlin durant les scènes impressionnantes de la part de #3, histoire de regarder ça du coin de l’oeil, cachée dans les bras de Môman :)

Mention spéciale pour la voix de Lambert Wilson et la très célèbre chanson « Il en faut peu pour être heureux… »

Et vous, vous l’avez vu? Vous avez aimé?