« Sous le même toit » de Dominique Farrugia

Sous le même toit : Affiche

Vu hier après-midi celui-là, tout récent!

Synopsis Allociné:
Delphine et Yvan divorcent. Alors que sa situation financière ne lui permet pas de retrouver un domicile, Yvan se rappelle qu’il détient 20% de la maison de son ex-femme. Il revient alors vivre chez Delphine, dans ses 20%. Les deux ex vont découvrir les joies de la colocation forcée…

Je suis Dominique Farrugia et Louise Bourgoin sur Instagram, donc cela faisait plusieurs mois que je voyais passer des photos du tournage et donc j’avais naturellement envie de voir ce que ce film allait donner, vu qu’il rassemblait plein d’acteurs que j’aime.
Je n’ai pas été déçue! L’histoire est « triste » (la fin d’un couple, le désespoir d’un homme seul, sans emploi, sans vrais amis pour l’accueillir et le dépanner quand il est mis à la porte par sa femme), mais vu par l’oeil facétieux de Dominique Farrugia (bravo pour la scène clin d’oeil du super-héros ^^), ça donne une comédie aux dialogues coup de poing, j’ai trouvé Gilles Lellouche drôlissisme au possible (et qui mérite un arrêt sur image sur son joli fessier ^^), Louise Bourgoin magnétique comme à son habitude (belle, drôle, ironique, touchante), Julien Boisselier parfait en presque-amant tout timide, Manu Payet crédible en ami pour qui « sa vie sexuelle passe avant son amitié » avec Yvan (joué par Gilles Lellouche). Bref, un chouette casting qui fonctionne bien!
On rit souvent, en sortant du cinéma j’avais un grand sourire en repassant les scènes dans ma tête, ça fait du bien!

Je vous laisse la bande-annonce, dès fois que vous souhaiteriez le voir ce week-end…

« Un sac de billes » de Christian Duguay

Un Sac De Billes : Affiche

Vu depuis plusieurs semaines mais je n’avais pas encore fait d’article dessus.
Très beau film, très poignant comme tout ce qui a pu se passer durant cette période de la seconde guerre mondiale. Chaque histoire particulière pourrait faire l’histoire d’un film.

Synopsis Allociné:
Dans la France occupée, Maurice et Joseph, deux jeunes frères juifs livrés à eux-mêmes, font preuve d’une incroyable dose de malice, de courage et d’ingéniosité pour échapper à l’invasion ennemie et tenter de réunir leur famille à nouveau. 

Le plus jeune frère, joué par Dorian Le Clech, est super touchant, on voit toute l’innocence de l’enfance confrontée à la barbarie de la guerre. L’une des premières scènes m’a fait pleurer quand le père, joué par Patrick Bruel, apprend à son fils à mentir pour ne pas révéler qu’il est juif malgré de tonitruantes gifles qu’il lui administre. ça tord l’estomac de voir ça.
J’avoue je n’ai pas lu « un sac de billes » de Joseph Joffo, donc j’ai découvert l’histoire sur grand écran.
« Encore un film de guerre »… Je trouve que chaque témoignage de cette période reste indispensable car de génération en génération on oublie ce qu’il s’est passé, pour mes enfants la guerre reste quelque chose d’abstrait alors que j’ai le récit des mes grands-parents sur le sujet, j’ai leur ressenti, un témoignage écrit sur la guerre d’Algérie, bref ça a touché des gens de ma famille concrètement. Et l’ambiance internationale actuelle amène des questions pas très joyeuses…
Cette famille qui se sépare pour mieux se sauver, ces enfants si jeunes livrés à eux-mêmes sur les routes, s’entraidant comme ils peuvent avec leurs petits muscles et cet amour fraternel qui ne s’exprime qu’à coup de moqueries réciproques, travaillant très vite pour survivre, parfois même pour des gens qui ne les supporteraient pas s’ils savaient qui ils étaient vraiment (Bernard Campan en libraire antisémite), rencontrant des anges sur le chemin qui les sauvent au péril de leur vie (Christian Clavier, médecin – Kev Adams)… : à la sortie de la séance, une bonne partie de la salle avait les larmes aux yeux.

Un beau film sensible et touchant, et de beaux acteurs à qui je souhaite une longue carrière: Dorian Le Clech et Batyste Fleurial.

Et vous, vous l’avez vu? Qu’en avez-vous pensé?

Ailes de Kondoooor

Pour remercier Sabine, la professeur d’allemand du collège où je travaille (et accessoirement celle de mon fils ^^) de m’avoir proposé de partir en Allemagne avec elle au mois de Mars dernier, et de m’avoir permis d’ouvrir mon champ de vision à des gens ultra chaleureux, des lieux magnifiques (me remettrai-je jamais de Münich et de la beauté de ses églises?), je lui ai crocheté un châle « Léon » (modèle trouvé ici: http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/pages/Chales_capelines-4587202.html).

Elle a craqué dessus quand elle m’a demandé de lui montrer mes réalisations laineuses.

Nous avions une plaisanterie en Allemagne, car les allemands mangent beaucoup et souvent, et elle étant entraînée à cette habitude (ses origines allemandes aidant…) elle nous surnommait, ma collègue qui nous accompagnait et moi, les « colibris » à table tandis qu’elle avait déjà le statut de « kondor » (à prononcer avé l’accent, cong). A la fin du séjour, avec de la volonté et de la persévérance (et deux kilos en plus), nous avions passé le stade « d’aspirantes kondor », ce qui n’est pas mal :D

Donc voici ses ailes de kondor, pour parader lors des fraîches soirées d’été (ou pas. ça peut servir à toutes les saisons ^^)
Crochet 4.5 mm, 3 pelotes de fil Zeeman 100g. 




MERCI BEAUCOUP SABINE POUR CETTE BELLE AVENTURE!

Pull « Deggingen »

Le mois passé, j’ai eu la chance d’accompagner – via mon travail – une classe en voyage de 8 jours à Deggingen en Allemagne.

Wir hatten viel Spass!

Je suis arrivée dans une famille branchée huiles essentielles, plantes… chouette!

Ma « maman » allemande a vu que je faisais du crochet (aurais-je laissé traîner le châle qui m’a occupé durant les 13 heures de bus? Huuum, possible.) et m’a donc proposé un soir de m’amener à une boutique d’usine Schachenmayr. J’y ai déniché 3 pelotes de violet/blanc, dont je ne savais que faire au moment de l’achat. Pas grave, car entre deux j’ai gagné un patron de chez Mermaidcat Designs et j’ai donc pu me lancer dans la réalisation de ma version de « Projection« 

Donc 3 pelotes de Red Heart Team Spirit (violet-blanc) + 1 pelote de blanc pour complèter car je n’ai pas eu assez pour le pull en entier + crochet 4.5 mm + 3 semaines (j’ai honte, que j’ai honte d’être aussi longue en ce moment!)

Voilà un  pull qui me rappellera les excellents moment passés aux côtés de Céline, Sabine, Steffi, Thomas, Leonie, Sebastian, Denisa, Marc… <3